» C’est dans les vieux pots qu’on fait les meilleurs soupes. « 

Mamie Françoise

Raccommoder, rapiécer, recoudre, reprendre, réparer… Rappelle-toi, il n’y a pas si longtemps, ces termes représentaient tout ce que tu fuyais. Aller au collège avec un pantalon recousu? Carrément la honte. Porter le pull de son grand frère qui a été rapiécé? Pitié pas ça…

 

Mais voilà, tu as grandi et aujourd’hui tu vois les choses différemment. La mode est un éternel recommencement et le vintage, la seconde main, la réparation et le fait-main ont de nouveau la cote. C’est valable pour les vêtements (et on ressort les bananes et autres crop-tops), mais aussi pour le mobilier (attention les yeux, les tables en formica sont de sortie) et même les prénoms ( coucou les Joseph, Gustave et Colette!). Bref, fini le neuf, on veut de l’authentique, de l’original, du vécu! 

 

Mais au fait, pourquoi? Effet de mode, crise du pouvoir d’achat ou prise de conscience écologique? Chacun ses raisons, et finalement peu importe, à la fin c’est le résultat qui compte.

Quand trop c’est trop

surconsommation

Les données sur la surconsommation textile sont édifiantes et si tu lis ces lignes, tu trouves a priori comme nous qu’on a sérieusement laissé dérailler la machine. 2ème source de pollution mondiale, 10% des émissions carbone, 100 milliards de vêtements consommés par an sur la planète… Chaque jour de nouveaux chiffres (plus ou moins fiables) sont publiés par les différents media et ONG qui s’intéressent au sujet, et le constat est toujours le même : la surconsommation textile est une réalité qui précipite la dégradation de notre environnement.

 

Et l’outdoor dans tout ça?

Le monde de l’outdoor n’est pas épargné par cette tendance. D’un secteur réservé aux initiés, on est passés en quelques décennies à une industrie de grande consommation. Cela implique des produits plus nombreux, plus techniques et donc hyper spécialisés. Les technologies ont avancé et on peut aujourd’hui pratiquer les sports outdoor d’une manière plus performante, plus sécurisée et incontestablement plus confortable qu’il y a 40 ans, ce qui est quand même très cool. 

Mais n’oublie pas qu’on a un terrain de jeu à préserver ! 

Alors il est peut-être temps d’entrer dans une consommation plus raisonnée et de continuer à profiter de produits techniques tout en limitant notre impact écologique. 

 

surconsommation

Alors on fait quoi ?

Chez Goodloop, on est des amoureux de la réparation ! On pense que chaque doudoune, veste de ski, pantalon d’alpinisme ou sac de couchage a droit à une seconde vie. Et pour ça, on a trouvé et formé des couturiers et couturières aux doigts de fée qui savent retoucher tes vêtements techniques et leur rendre toutes leurs propriétés fonctionnelles et esthétiques. 

Il existe de nombreuses autres solutions pour mieux consommer : le prêt, la location, la seconde-main, l’achat de vêtements éco-conçus… Reste à l’écoute, on te fera un état des lieux des solutions qui existent pour tous les pratiquants outdoor dans nos prochains articles!

 

REÇOIS GRATUITEMENT

 

ton guide avec les 5 bonnes pratiques pour entretenir tes vêtements de sport outdoor !

 

 

Surveille ta boite mails, tu vas recevoir ton guide dans quelques minutes 😊