Réparer au lieu
d’acheter neuf

Pourquoi réparer ses vêtements abîmés ?

“Réparer, c’est préserver. Préserver, c’est agir pour l’avenir.”

– Solenne, co-fondatrice de Goodloop

Face au constat alarmant de millions de tonnes de textiles jetés chaque année en Europe,

nous avons fait de cette devise notre mission chez Goodloop.

Pourquoi réparer ses vêtements ?

Réparer ses vêtements, c’est dire non aux déchets et à la surproduction de vêtements neufs ! Vous réduisez votre empreinte carbone, économisez de l’argent et prolongez la vie de ses vêtements préférées afin qu’ils continuent de vous accompagner dans vos aventures . La réparation revient sur le devant de la scène, alors pourquoi ne pas rejoindre le mouvement ? Découvrez l’impact positif de la réparation de vêtements ! 

Réparer ses vêtements,

une démarche éco-responsable

L’impact humain sur le dérèglement climatique est indéniable. Sans changement, nos *écosystèmes risquent une détérioration sans précédent. Comment préserver la planète tout en prolongeant la vie de nos vêtements ? Est-ce que la réparation est toujours bénéfique ?

Chez Goodloop, nous avons comparé l’impact de la réparation d’une veste technique en Gore-Tex(r) – la Kamet Light Jacket – par rapport au rachat d’une veste neuve en collaboration avec le Millet Mountain Group. Les résultats de cette étude sont dévoilés ci-dessous, montrant comment la réparation devient un acte de préservation.

Les 5 points clés de notre étude sur la veste Kamet light Millet :

96%

de l’impact environnemental de la veste provient de sa phase de production

44%

de l’impact environnemental de la veste provient de sa phase de production

1175 km

maximum entre l’utilisateur et le réparateur pour que la réparation reste bénéfique dans toutes les catégories

6,5 ans

en moyenne de durée de vie additionnelle pour une veste Gore-Tex Kamet Light Jacket réparée

4

retombées positives de la réparation : l’environnement, l’économie, la société, et la communauté locale.

Contexte de l’étude sur l’impact de la réparation

Le secteur des sports de plein air est en plein essor, mais cette croissance s’accompagne de défis environnementaux majeurs. La production de nouveaux vêtements exerce une pression sur les ressources et l’environnement.

La collaboration entre Goodloop et Millet Mountain Group offre une perspective unique, croisant le prisme d’un fabricant de vêtements avec l’expertise d’un réparateur

L’étude repose sur une Analyse du Cycle de Vie (ACV) de la veste Kamet Light Jacket, mesurant son impact environnemental tout au long de sa durée de vie, en se concentrant sur quatre catégories d’impact : réchauffement climatique, ressources fossiles, eutrophisation des eaux douces et particules fines.

Partenaires engagés

Millet Mountain Group

Millet et Lafuma proposent des produits textiles, chaussures et équipements pour les amateurs d’activités outdoor.

AIR COOP

Air coop est une coopérative de consultants spécialisés dans la transition des organisations.

Réparer pour faire durer :
les résultats de l’étude

La réparation va bien au-delà de la simple prolongation de la durée de vie des vêtements. C’est un choix responsable, économique et, surtout, respectueux de l’environnement.

Réduire l’impact environnemental

Réparer vos vêtements, c’est un choix écoresponsable. L’étude montre que la réparation réduit l’impact environnemental d’au moins 44% par rapport à l’achat d’une nouvelle veste sur quatre catégories d’impact : réchauffement climatique, utilisation de ressources fossiles, eutrophisation des eaux douces et émissions de particules fines. 

Prolonger la durée de vie de ses vêtements

Opter pour la réparation, c’est prolonger la vie de vos vêtements préférés. En moyenne, la veste Kamet Light réparé peut être conservé 6,5 ans de plus, ce qui signifie que vous pouvez continuer à profiter de vos articles bien-aimés, que ce soit pour gravir de nouvelles montagnes, affronter des éléments hostiles ou simplement vivre pleinement votre passion pour les sports outdoor, bien plus longtemps.

Faire des économies

En plus d’être une démarche respectueuse de l’environnement, la réparation est également économique. Changer la fermeture éclair d’une veste Kamet Light de chez Millet plutôt que d’en acheter une neuve permet d’économiser en moyenne 70% du prix. En optant pour la réparation, vous économisez de l’argent tout en préservant la planète.

Encourager l’Engagement Social

En privilégiant la réparation, nous soutenons la création d’emplois locaux, notamment dans le secteur de l’artisanat et de la production textile. Cela contribue au renforcement des communautés et favorise le développement de compétences en matière de réparabilité et d’éco-conception.

Réparer ses vêtements plutôt que remplacer est bénéfique ! 

Cette étude confirme que la réparation, en prolongeant la durée d’utilisation des vêtements et en évitant leur remplacement par des articles neufs, réduit de manière significative leur empreinte environnementale. Cela offre des avantages qui vont au-delà de l’aspect environnemental, englobant des aspects économiques et sociaux.

“La réparation est en train de redevenir un incontournable pour l’ensemble des acteurs de l’industrie textile et outdoor.”

– Louise, cofondatrice de Goodloop

Envoyez-nous un message